Interview d’Amber Pixie

Presque tous  les pratiquants de jeux érotiques aiment la fessée (en anglais : spanking). Mais ils sont tous plus ou moins des amateurs. Il y a des gens pour qui la fessée est une profession. Aujourd’hui nous allons faire connaissance avec une pro  de la fessée très sympathique– Amber Pixie.

Age : 28 ans
Taille : 163cm
Poids : 51kg
Couleur des cheveux : blond
Couleur des yeux : bleu
Lieu de naissance : une petite ville à Jersey
Statut social : a un copain

Pixie, dis, quand tu t’es retrouvée dans ce business et comment t’es-tu décidée à devenir modèle?

J’ai toujours su que j’avais un seuil de douleur élevé. C’est pourquoi j’ai décidé d’utiliser mon talent pour gagner de l’argent comme modèle-spanking. Le problème principal était que tous les ateliers qui proposaient du travail se trouvaient à des milliers de kilomètres de ma maison. A la fin, sur un site Internet on m’a recommandé de parler à David Pirson, propriétaire du site Spreview.net, qui pouvait me conseiller un studio local de spanking ou m’aider à trouver du travail à distance. J’ai communiqué avec David par courrier électronique pendant quelques mois. Un jour il m’a demandé si je voulais venir en tournage à Philadelphie. J’ai accepté.


Peux-tu parler de ton premier tournage ? Comment ça s’est passé ? As-tu été fessée auparavant ?

Cela s’est passé en 2005. Je tournais avec David dans le studio Spanking Online. On m’a fessée auparavant, mais ce n’était pas devant une caméra, c’est pourquoi j’étais choquée. David a pensé que j’avais peur de la fessée et il me traitait avec soin pendant les premiers épisodes. A la fin, je lui ai dit qu’il pouvait me fesser plus fort, pour que mes cris et émotions soient vrais. Il a tout compris et m’a fessée avec des verges, des peignes, des ceintures ! Ce jour-là nous avons tourné beaucoup de scènes et mes fesses étaient très chaudes et rouges (je devais m’asseoir sur des paquets remplis de glace en rentrant chez moi). Mais au niveau de la tranquillisation des nerfs, la fessée fait des miracles.

As-tu un rituel pour te préparer au tournage ?

Je tâche de comprendre le sujet, je pense au rôle qu’il faut jouer, aux scènes jouées par mon héroïne, je m’imagine dans une situation pareille. Tout cela m’aide à être plus sûre de moi-même pendant le tournage, puisque dans la vie réelle je suis un peu timide.

Tu n’as jamais arrêté le tournage parce que tu ne pouvais plus supporter la douleur ?

Oui, un jour j’ai demandé une pause. Je devais jouer une jeune fille fière, riche et très résistante, mais ce jour-là j’étais une petite pleurnicheuse. Selon le sujet, on devait me traiter assez grossièrement, mais l’aspect mental s’est ajouté à la douleur de la fessée et j’ai pleuré. J’ai demandé une pause pour m’en remettre.

Quel est ton instrument de châtiment favori ?

Je ne peux pas en nommer un. J’aime quand on me fesse avec la main et avec la ceinture. La verge laisse de jolies raies sur mon cul.

Alors, quel instrument  détestes-tu ?

Je n’aime pas la cravache et le fouet.

Tu préfères le femdom ou maledom ? Tu aime être fessée par une femme ou un homme ?

A vrai dire, ça m’est égal. Pour moi le sexe de la personne n’est pas important, l’essentiel c’est le sentiment de sa supériorité.

Évidemment, j’aime être allongée sur les genoux de la personne qui me fesse. La position que j’aime le moins c’est la position des « jambes derrière la tête ». C’est une position assez dangereuse, puisque on peut recevoir un coup dans des endroits très sensibles.

La plupart des amateurs de spanking assurent que leur intérêt à la fessée s’est manifesté dès enfance ? Chez toi aussi ?

Oui. Je me rappelle que petite fille je cherchais le mot « fesser » dans le dictionnaire et me réjouissais quand je voyais des sujets consacrés à la fessée à la télé ou dans des livres. Je ne comprenais pas pourquoi cela m’excitais et j’étais sûre que quelque chose n’allait pas. Mais je me trompais !

Ton copain te fesse dans la vie réelle ? Il savait que tu était la star du spanking avant que vous ne commenciez à sortir ensemble ? Comment le lui as-tu expliqué ?

Parfois il me fesse, mais ce n’est qu’un jeu. Quand nous avons commencé à sortir ensemble il ne savait par que j’étais spanking-modèle, mais je le lui ai dit très vite. Je voulais être honnête avec lui dès le début. Premièrement, il était choqué et ne savait pas comment se conduire. Nous en avons longtemps discuté et, à la fin, il l’a accepté.

Ta famille et tes amis savent que tu es spanking-modèle ?

Aucun membre de ma famille ne sait … et j’espère qu’ils ne vont pas l’apprendre. La plupart de mes amis savent et ils me soutiennent.

Peux-tu donner un conseil aux jeunes filles qui veulent devenir spanking-modèle ?

Définissez les limites de vos possibilités et ne les oubliez pas. La sécurité avant tout. Soyez sûres que vous pourrez supporter les scènes auxquelles vous avez consenti, parce que le tournage terminé, il n’y a pas de chemin de retour.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *