L'art du bondage japonais Shibari | Club bdsm sur le blog soumis soumise et fétish

Bondage érotique

Le Shibari est l’art né au Japon au début du XX siècle. Cet art consiste à attacher et suspendre des personnes généralement nues à l’aide d’une corde. Le bondage japonais est un art décoratif, estétique et exige d’aquis spéciaux et du temps pour sa réalisation.shibari 1
Le maître du bondage japonais, voulu rester anonyme, a répondu à nos questions sur l’art du bondage japonais.

Quelle question on vous pose le plus souvent?
– On me demande comment attacher une personne pour faire l’amour. J’ai une question contraire – pourquoi attacher, si on peut juste faire l’amour?

Comment apprendre l’art du shibari?
– Lors des cours je donne à mes auditeurs quelques conseils, des procédés de base, mais le plus important est de le pratiquer. Tous les meilleurs maîtres du bondage japonais sont des autodidactes.

Avez-vous eu des clients plus grands que vous êtes?
– Oui. Mais je travaille peu avec des hommes. Puisque le bondage est un processus érotique, moi, je suis hétérosexuel.

Qu’est-ce qui est le plus difficile dans votre art?
– Faire naître la fantaisie.

Le shibari est un travail d’ingénieur?
– En général, oui.

Vous êtes ingénieur?
– Oui, j’ai mon diplôme d’ingénieur.

Initialement, le shibari est une pratique publique, c’est ça?
– Le shibari est né comme pornographie. C’est pouquoi il est difficile de dire à quel point il est public. La pornographie européenne est de masse, mais elle n’est pas publique. Quand le shibari a développé ses propres composants, il a fait partie de la pratique intime.

Qui est le consommateur du shibari?
– Les clubs de nuit et les soirées privées.

La corde, doit-elle être spéciale?
– La corde tordue est plus souple, donc, meilleure que celle qui est tressée.

Si lors de la séance, la personne bandée dit des choses bizarres, quelle est votre réaction?
– Je le prends en considération. Mais seul le mot-stop qui exige la réaction. Le reste – selon l’humeur.

Est-ce que le bondage a un effet psychothérapique?
– Non. La thérapie du sadomasochisme n’est qu’un mythe. Le sadomasochisme n’est que nos besoins étranges, le BDSM est le moyen socialisé de les assouvir. Pas plus, pas moins. Si vous avez besoin de la thérapie, allez voir le généraliste.

Avez-vous des couples qui veulent être bandés ensemble?
– Oui. Le plus intéressant est de trouver le moyen d’harmoniser le couple, pour qu’un partenaire influence l’autre, pour qu’un corps se ressentisse dans un autre.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *